Je ne veux pas que ma vie pro envahisse ma vie perso !

… La limite vie pro / vie perso … Tu connais cette impression que ton cerveau est constamment envahi par des pensées parasites ?

Et attention, elles s’accrochent

les saletés !

Pendant que tu passes un moment avec ton homme, tu te dis que merde t’as pas envoyé l’e-mail à Bernadette (alors que tu lui avais promis une réponse rapidement). Et pendant que tu bosses sur tes publications de la semaine, tu te dis que t’as rien dans le frigo et qu’il faut que t’ailles faire des courses.

Bref, tu t’en sort plus. Vie pro/ vie perso, la limite entre les deux n’est absolument plus perméable et le bateau prend l’eau.

Ok ok. J’ai un super conseil pour toi : apprends à nager 😉

T’aimes pas ? Alors je vais t’en donner d’autres. Ce sont des choses que j’ai mis en place pour moi. Rien d’universel. Tu lis, tu adhères, ou tu transformes, ou tu fais autrement. Ce sont juste des idées 😉

VIE PRO VS VIE PERSO

Mais t’as combien de vies ?

Enfin je veux dire : c’est dans la même vie que tu bosses, que t’es amoureuse, maman, pianiste, cycliste ???

Beh si … Nous n’avons qu’UNE SEULE VIE.

Quand je dis « je n’arrive pas à faire gérer vie pro et vie perso« , c’est comme si j’admettais avoir DEUX VIES. Je voudrais que ce qui appartiens à la sphère du pro y reste et de même pour ce qui appartient à la sphère du perso.

Et ça devient la bagarre dans mon cerveau. Parce que le coquin n’arrête pas de tourner, même si je suis chez moi, complètement détendue dans un bain plein de mousse !

Il s’en fout lui que je joue avec ma fille. Il continue à chercher la solution à un problème que je lui ai soumis deux heures avant pendant ma « vie pro ».

kafteuse
photo sandrine luminet

UNE VIE, DIFFERENTS DOMAINES

Tu me diras que je joue sur les mots ? Oui carrément ! Les mots que nous utilisons pour définir une situation lui donnent également une couleur.

Si je me dis que je n’ai qu’UNE SEULE VIE dans laquelle il y a des moments où je bosse, d’autres où je joue avec ma fille, d’autres où je bois un verre avec des copines, je considère ces activités comme faisant partie d’un tout.

Je ne cherche pas à compartimenter tout ça : une boîte pro, une boîte famille, une boîte pour chéri, une boîte pour mon sport. Et surtout, je ne cherche pas à ce que ces boîtes soient hermétiques !

Qu’est ce que ça change ?

  • Je m’ôte la pression de me dire que mes pensées « vie pro » doivent rester cantonner à ma « vie pro ».
  • J’accepte l’idée que TOUT ça fait partie de ma vie et que d’ailleurs je l’ai choisi.
  • Je laisse constamment la porte ouvertes à de nouvelles idées /solutions.

Comment je le vis ?

Bah écoute, très bien. Si tu en doutes, je vais quand même développer un peu mon mode de fonctionnement 😉

JE SUIS ENTREPRENEURE TOUT LE TEMPS !

Oui ! C’est le choix que j’ai fait en me mettant à mon compte. Si j’avais voulu penser boulot pendant ma « vie pro », bah je serais restée employée.

Moi ce que je kiffe, c’est le challenge ! L’entrepreneuriat est idéal pour cela.

En choisissant cette voie j’ai surtout choisi un mode de vie : je suis libre de gérer mon temps comme je l’entends. Ok. Mais je suis aussi responsable de mes résultats.

Pour moi entreprendre c’est rester alerte, curieuse, attentive. Peut-importe ce que je suis en train de faire, une idée peut surgir et m’être utile pour mon business.

Et à ce moment là je ne vais pas me dire:  » ah non ! Là c’est « vie pro », alors fais pas chier l’idée !« .

Non … bien sûr que non !

GERER SON TEMPS POUR MIEUX PROFITER

Dans ce cas là, tu te diras peut-être que je ne me repose jamais et que je ne profite pas des moments perso ?

Si 🙂 Sinon je ne tiendrais pas. Le secret réside dans l’organisation de mon temps.

Si tu veux jouer sur tous les tableaux et y prendre du plaisir, alors munis-toi d’un agenda et note :

  • Les moments que tu passes pour toi, rien que pour toi (sport, lecture, repas avec les copines, etc.). Je le mets en premier parce que la personne qui fait tourner ton business c’est toi 😉 Alors soigne toi, prends soin de ton corps, de ton état physiologique et psychologique.
  • Les moments dédiés à ta famille. Par exemple, je sais qu’à partir de 15h30 jusqu’à 20h, c’est un temps que je passe avec ma fille et mon amoureux.
  • Les moments dédiés à ton couple. Oui oui, le mec assis à côté de toi aimerait te voir autrement que collée à ton écran.
  • Les moments où tu te plonges à fond dans le boulot.

C’est noté ! Ok, top ! Maintenant suis ces engagements que tu as pris avec toi-même.

Bosser avec tes enfants qui courent autour de toi c’est désagréable ? ça te stresse ? Très bien, alors évite de le faire ! Profites-en pour faire quelque chose avec eux. Ce sera plus agréable pour tout le monde.

Evidemment, cela sous entend que tu bosses quand ils ne sont pas là ou qu’ils dorment.

PRIORISER POUR PLUS DE TRANQUILITE

Tu as un tas de trucs à faire pour ton business aujourd’hui, mais bon tu remarques que la pile de linge sale est un peu haute, ou que le sol est pas tout à fait clean … et donc tu te lances dans le ménage.

C’est évident, ça va grandement t’aider à finaliser tes tâches business …

Prioriser, c’est ce demander tous les soirs ce que tu feras le lendemain en PRIORITE ! Parce que ces tâches là sont les plus importantes pour ton avancement.

Et en fonction des moments, ta priorité peut-être ta famille.

Tu choisis, toujours.

Quand tu es dans ce que tu appelles ta « vie perso », tu décides de t’y plonger. Et si jamais une super idée te vient pour ton business, tu la notes 😉 et tu remercies ton inconscient qui bosse à ta réussite alors que tu es en train de te détendre.

Par contre les coups de fils des clients, les mails de Bernadette, et la programmation de ton Insta, ça ça sera pour un autre moment. Regarde dans ton agenda : tu l’as déjà planifié.

DEMANDE DE L’AIDE, DU SOUTIEN.

Dernièrement un courageuse disait « j’ai peur de déranger si je demande de l’aide« . Je lui ai demandé si ça la dérangeait qu’on lui en demande.

« Non. Si je ne peux pas aider, je dis non« .

Ok. Pareil pour toi. Demande de l’aide.

Mon plus grand soutien, est mon compagnon. Normal, on est sur le même bateau 🙂

Si je me sens débordée, il va le sentir. La barque tangue et prend l’eau. Dans ces moments là, j’ai besoin d’aide. Alors autant en demander.

Voici les points que tu peux partager avec ton entourage direct pour qu’ils puissent t’aider :

  • Ce n’est pas parce que tu bosses pour toi ou chez toi que tu bosses moins. Tu ne feras pas le ménage pour toute la maisonnée parce que tu es à domicile. Chacun participe.
  • Il y a des moments où tu as plus de travail que d’autres et dans ces moments tu as besoin qu’ils gèrent toute la logistique du foyer. Bien sûr c’est temporaire et grâce à leur aide, tu te sentiras plus apte à bosser plus 😉
  • Ce n’est pas parce qu’ils sont en vacances que c’est ton cas. Tu peux proposer un planning adapté, et mettre l’accent sur les temps où tu veux bosser tranquille (sous entendu sans les voir débarquer dans ton bureau parce que là ils ont envie d’une glace).
  • Les moments où tu traines des contrariétés, préviens-les. Qu’ils comprennent que tu n’es pas très dispo là. Que t’as besoin de souffler un peu et que ça ira mieux après 😉

Comment est-ce que tu gères ? Est-ce que tu considères que chaque domaine de ta vie doit être indépendant des autres ?

Est-ce que tu acceptes d’avoir un cerveau qui fonctionne toujours en mode business même quand tu es en mode relax ?

Ton avis / vécu m’intéresse ! Dis-moi tout ça dans les commentaires 🙂

Un grand merci à Sandrine Luminet pour les photos.

Les photos de cet article ont été prises par Sandrine Luminet qui m’a contacté pour un partenariat. Une façon de lier le pro et le perso 😉

De beaux souvenirs ! Une super photographe et une très belle personne 🙂

0 commentaires

kafteuse

Télécharge ton workbook gratuitement !

10 étapes pour clarifier ton plan d’action vers le succès.

Des questions puissantes, pour t’amener aux réponses qui auront du sens pour toi !

 

Les derniers articles de blog

Bilan 2022 : objectif entrepreneuriat en 2023

Bilan 2022 : objectif entrepreneuriat en 2023

L’année touche bientôt à sa fin, et comme chaque année, c’est la même rengaine : Bilan et préparation des bonnes résolutions. Je te donne 3 axes pour faire le bilan 2022 et définir ton objectif 2023 : l’entrepreneuriat.

De salariée à entrepreneuse

De salariée à entrepreneuse

 En 2010, j'ai osé le grand shift : je suis passée de salariée à entrepreneuse. Est-ce que c'était prémédité, préparé ? Pas du tout !!! Dans cet article, je vais te partager mon parcours, mes questionnements, mes réussites et mes erreurs.   Avant, j'étais...

Peur de l’inconnu et entrepreneuriat : 5 blocages

Peur de l’inconnu et entrepreneuriat : 5 blocages

Très souvent dépeints comme des héros modernes, plein de pouvoir et de liberté, les entrepreneurs construisent eux-mêmes cette image, parfois fausse. L’image d’une personne forte, courageuse et inarrêtable.     De mon point de vue, c’est vrai et c’est faux....